Sophrologie et addictions

                                                      

* Addiction. Que recouvre ce phénomène? Comment le gérer?

« L’addiction ou dépendance est une conduite qui repose sur une envie constante et irrépressible, en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour y échapper ».

L'addiction se rapporte autant à des produits qu'à des conduites. Citons-en quelques-unes pour exemple: la drogue, l'alcool, les médicaments, le tabac, la télévision, le jeu, le travail, la nourriture, le sport, Internet...
D'une manière générale, n'importe quel comportement compulsif pourra être considéré comme addictif.
Que la dépendance soit un produit, une personne, une expérience, elle engage corps et esprit dans le mal-être.
En agissant conjointement sur le corps, le cœur et l’esprit, la Sophrologie aide la personne dépendante à gérer son addiction.

Une pratique régulière de la Sophrologie permet de :

  • Sentir et connaître son corps. Mieux déceler ses besoins réels, authentiques.
  • Désamorcer les manifestations physiques de la dépendance.
  • Reprendre contact avec sa respiration.
  • Gérer l'angoisse et le stress, causes ou effets de l'addiction.
  • Gérer ses émotions, apprendre à les canaliser pour soi et non contre soi. 
  • Être structuré dans le temps, “ici et maintenant” 
  • Se ré-assurer, renforcer l’estime de soi.
  • Renforcer la conscience des cinq sens. 
  • Apprendre à vivre son corps aussi au travers de sensations agréables.


Témoignage de Philippe, alcoolo-dépendant et pratiquant régulièrement la Sophrologie :


«L’addiction, c’est une affaire de secondes … il faut distraire le corps … et l’esprit, si on arrive à distraire, à détourner l’attention, la pulsion s’éloigne … Certains vont couper du bois, moi je travaille ma respiration … Il ne faut jamais relâcher la vigilance. Le corps est toujours là et la présence au corps s’entretient… !»


* texte tiré du dépliant "sophrologie et addiction" édité par le syndicat des sophrologues professionnels.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire